ENERGIES RENOUVELABLES :11EME CONSEIL D’ADMINISTRATION L’AREI

ENERGIES RENOUVELABLES  :11EME CONSEIL D’ADMINISTRATION L’AREI

L’initiative africaine des énergies renouvelables a tenu hier à Addis-Ababa, son 11ème conseil d’administration. Le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO en sa qualité de Vice-président et Point focal de l’Afrique centrale, a participé aux travaux dirigés par le Président et Coordonnateur de l’initiative, le Chef de l’Etat guinéen, Pr Alpha Condé.

Installer une capacité énergétique renouvelable à grande échelle sur le contient, c’est la mission assignée à l’initiative africaine pour les énergies renouvelables (AREI). L’objectif d’atteindre au moins 10 GW de capacité nouvelle et additionnelle à partir des ressources d’énergies renouvelables, passe par un certain nombre de préalables et suivant le plan tracé par les instances de l’initiative. Le Comité technique intérimaire, pour ce faire, a soumis 10 points au Conseil d’administration qui se réunit  pour la 11ème fois sous la présidence du coordonnateur de l’initiative, Pr Alpha Condé, ayant à ses côtés son homologue IDRISS DEBY ITNO Vice-président et point focal de l’Afrique centrale ainsi que la Commissaire à l’infrastructure et à l’énergie de l’Union africaine, Mme Amani Abou-Zéid. La présentation faite sur les activités réalisées en 2019 par chaque région,  renseigne sur le chemin parcouru et relève des points communs tout en soulignant une disparité dans les avancées en matière de développement des infrastructures énergétiques mais aussi des difficultés dans l’attraction du secteur privé, même si, par pays, le cadre réglementaire a été mis en place. Après examen, des mécanismes clairs de financement sont définis, et des projets validés et labélisés par le conseil, confie le Ministre tchadien en charge de l’énergie, M. Mahamat Hamid Koua.

Evoquant la complexité et le retard dans la mise œuvre des  projets envisagés, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a préconisé la formation des points focaux dans l’objectif de les amener à  monter des projets bancables, car fait-il observer, les difficultés rencontrées ne sont pas imputables uniquement aux partenaires mais en partie aux problèmes de gouvernance liés au manque de compétence et de réalisme des points focaux. Aussi, le Chef de l’Etat a préconisé une forme de décentralisation des instances de l’initiative consistant à intégrer les communautés économiques régionales dans le but d’aider certaines régions encore à la traine, à être au même niveau que celles qui ont une longueur d’avance. Cela permettra d’avancer ensemble et d’éviter des problèmes à la longue a-t-il indiqué.  Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO et les autres membres du Conseil d’administration ont émis de réserve quant au budget proposé, dont l’approbation a été ajournée. Le Tchad et la Namibie sont chargés de retravailler le budget pour une  adoption ultérieure.  

Par: DGCOM Le 11/02/2020 16:02