UA : OUVERTURE DU 33EME SOMMET

UA : OUVERTURE DU 33EME SOMMET

Le 33ème Sommet de l’Union africaine s’est ouvert ce matin dans la capitale éthiopienne. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’organisation continentale planchent sur la question de la paix en lien avec le développement. Le Tchad y est représenté au plus haut niveau par son Président IDRISS DEBY ITNO.

 « Faire taire les armes et créer les conditions propices au développement de l’Afrique », c’est l’objectif que se fixent les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Union africaine. Le rendez-vous qui est le leur, offre l’occasion à l’organisation continentale de trouver les recettes nécessaires à la résolution de nombreux conflits qui minent le continent. Ne pas entendre les bruits des armes, selon M. Moussa Faki Mahamat, le Président de la Commission de l’Union africaine, passe par l’extinction des foyers de tension qui menacent les Etats africains. Le terrorisme qui a pris racine dans des nombreuses régions amplifiées par les conflits intercommunautaires, ajoute-t-il, sont des fléaux qui interpellent l’UA au même titre que les dossiers libyen et sahraoui, déplorant au passage le déficit de solidarité des pays africains vis-à-vis de leurs frères en difficulté. La jeunesse et la femme, avance-t-il, doivent bénéficier de toute l’attention acquise si l’Afrique veut se stabiliser et regarder l’avenir avec confiance.

Le lancement prochain d’une initiative africaine de paix en faveur de la Lybie évoqué par Moussa Faki Mahamat, a réjouit le Secrétaire général de l’ONU, M. Antonio Guteress qui a exhorté les dirigeants africains à faire avancer la lutte contre la pauvreté dans leurs pays, source de tous les maux, note le patron de l’ONU qui a pris la défense du continent face aux effets du changement climatique tout en faisant part de son engagement personnel à œuvrer pour une mondialisation équitable. Agir de manière concertée et se donner les moyens sont les recettes pour faire taire les armes en Afrique, soutient le Président égyptien Abdelfattah Al-Sissi qui a passé le relais au Chef de l’Etat sud-africain Cyrille Ramaphosa. Le nouveau Président en exercice qui a annoncé les couleurs de son mandat, en appelant ses pairs à se donner la main et  rendre l’organisation continentale forte, une dimension importante selon lui pour que les pays africains arrivent à se prendre réellement en charge et à régler eux-mêmes leurs propres problèmes.

La grande messe de l’Union africaine, en plus de la question de la paix et de la stabilité, devra aussi faire le point sur le processus de réforme, avec en toile de fond, l’opérationnalisation de la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) dont le Secrétaire Général sera désigné au cours de la session à huis-clos.
 


Par: DGCOM Le 09/02/2020 17:47