Eid El Fitr : Le Chef de l’Etat a reçu les vœux

Eid El Fitr : Le Chef de l’Etat a reçu les vœux

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a reçu ce matin au Palais présidentiel, les vœux à l’occasion de la fête de fin du ramadan. Lire article

Le rituel est respecté. Comme chaque année, à pareil événement, c’est le Palais présidentiel est le cadre choisi pour la tradition cérémonie de présentation des vœux. Tous les corps constitués étaient invités.

A pareille circonstance, comme à l’accoutumée, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, reçoit d’abord les vœux des membres du Conseil supérieurs des Affaires islamique du Tchad(CSAIT) conduits par le président de ladite institution, Cheikh Mahamat Issa Khatir.

Une cérémonie solennelle où le Maître des lieux, débout, majestueux, suit avec toute l’attention requise, parfois acquiesçant, les mots pleins de pertinence du président du CSAIT.  Cheikh Mahamat Issa Khatir a souhaité les vœux de santé, de paix et de stabilité  au Président de la République mais aussi à la nation toute entière. Il a condamné les actes terroristes des illuminés de Boko Haram et les récents conflits communautaires. Le Président du CSAIT, Dr Mahamat Issa Khatir dit ne pas comprendre les actes barbares perpétrés parfois par de soi-disant musulmans en cette période de piété et d’adoration. Il dénonce également le détournement des derniers publics et la corruption qui constituent un handicap pour l’émergence du pays. « Dieu protège le Tchad et ses dirigeants », conclut-il son message.

En réponse, le Chef de l’Etat a remercié le Président du CSAIT pour les mots aimables prononcés à son droit et à l’endroit du peuple Tchadien. Tranchant dans son discours, le Président de la République a évoqué, sans passer par le dos de la cuillère, les événements de ces derniers mois au pays. Le Chef de l’Etat marque son écœurement et son incompréhension face à la recrudescence des conflits intercommunautaires qui se sont soldés par de morts d’hommes. Tout en présentant ses condoléances aux familles des victimes, le Chef de l’Etat reste ferme sur son engagement à mettre fin à cette situation qui fragilise l’unité nationale.

« Si l’écœurement et l’exaspération sont les sentiments légitimes qui me dominent aujourd’hui face à cette situation inadmissible, je puis vous assurer que ces actes barbares ne resteront pas impunis.Toutes les personnes incriminées, les co-auteurs ainsi que leurs complices répondront de leurs actes. En ma qualité de premier magistrat de la République, j’y veillerai personnellement. Force doit demeurer à la loi, rien qu’à la loi, dans toute sa rigueur », affirme le Chef de l’Etat dont la fermeté du ton montre son envie d’engager un combat sans merci contre les auteurs de ces conflits intercommunautaires. « Toutes les options, allant de la révision totale de la « Dia » appelée communément « prix du sang », à l’instauration de la Cour martiale, si cela doit être considéré comme une alternative durable à ces actes criminels,  seront étudiées et traduites en acte »,explique le Président de la République.

Le Chef de l’Etat appelle les hommes de Dieu à jouer pleinement leur rôle pour que les communautés tchadiennes vivent en parfaite symphonie. « Si le travail judiciaire sera accompli sans état d’âme, il appartient à vous, hommes de Dieu, de vous impliquer fortement dans la lutte contre l’intolérance, la haine communautaire et le rejet de l’autre », interpelle-t-il les Oulemas.

Le Chef de l’Etat évoque également de la lutte contre les terroristes. La multiplication des attaques terroristes dans la région du Lac Tchad le préoccupe. « Nous assistons présentement à une nouvelle forme d’attaque terroriste comme le prouve l’explosion d’une mine qui a récemment causé la mort de 4 soldats et d’un caméraman de la Télévision Nationale », indique le Chef de l’Etat, qui explique que si les terroristes peuvent pénétrer dans les lignes intérieures de nos forces de défense et poser des mines, c’est qu’ils bénéficient assurément de fortes complicités locales.

C’est pourquoi, il en appelle à la prise de conscience patriotique des populations.  « Il faut dénoncer et dissuader, en toute responsabilité, tous ceux qui servent de relais aux terroristes », conseille le Chef de l’Etat, qui en appelle également à la vigilance et surtout à la vigilance permanente dans les lieux de culte et de rassemblement.

Après avoir reçu les vœux des membres du Conseil supérieur des affaires islamiques du Tchad, le Président de la République, se soumettra à un autre rituel. Il reçoit les vœux des corps constitués. Les anciens Premiers ministres, les présidents des grandes institutions de la République, les membres du gouvernement, les diplomates, les membres de cabinets civil et militaire de la Présidence de la République et bien d’autres personnalités.



Par: DGCOM Le 04/06/2019 15:40