G5 SAHEL : Ouverture des travaux du PIP

G5 SAHEL : Ouverture des travaux du PIP

Le G5 Sahel est créé le 16 février 2014 par les Etats membres que sont : Tchad, Burkina-Faso, Mali, Niger et Mauritanie. En plus de la mutualisation des efforts pour assurer la sécurité et le développement dans cet espace communautaire, les pays membres du G5 Sahel souhaitent couper l’herbe sous les pieds des terroristes qui recrutent souvent parmi les jeunes désœuvrés en montant 40 projets régionaux d’un montant global deux milliards d’euro s’étalant sur la période 2019-2021. Ils couvrent les secteurs ci-après : Défense et Sécurité ; Gouvernance ; Infrastructures ; Résilience et Développement humain.

Ce 06 décembre au Palais du Congrès de Nouakchott, Les Chefs d’Etat IDRISS DEBY ITNO du Tchad, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, Mohamed Ould Abdelaziz  de la Mauritanie, Mahamadou Issoufou du Niger président en exercice du G5 Sahel et le ministre de la Défense du Mali, représentant  son Président ont convié partenaires et bailleurs de fonds publics  et privés à cette conférence de mobilisation des ressources pour couvrir le besoin de financement du PIP 2019-2021.

Plantant le décor de la cérémonie le Président du pays hôte, Mohamed Ould Abdelaziz  a exprimé toute sa reconnaissance à ses pairs pour avoir accepté que son pays abrite la conférence consacrée à l’avenir et au devenir du Sahel. Il devait  par la suite se féliciter de l’opérationnalisation des forces du G5 Sahel et plaide pour son intégration dans un dispositif onusien. « La guerre contre la violence se joue sur le plan sécuritaire et celui du développement », a-t-il précisé avant de souligner que la rencontre de Nouakchott est déterminante pour l’avenir de l’espace communautaire.

Ouvrant officiellement les travaux, le Président de la République du Niger et Président en exercice du G5 Sahel, Mahamadou Issoufou dira du haut de la tribune que ce Programme commun de 40 projets structurants parait indispensable pour faire de cet  espace commun, un havre de paix, de sécurité et de développement partagé débarrassé de toutes velléités terroristes. « Investir dans le Sahel c’est contribuer à la stabilité de l’Afrique et du monde. « Passons à l’action concrète, soutenez-nous pour rendre cet espace viable, soutenez-nous pour mettre en œuvre nos 40 projets structurants », a affirmé le Chef de l’Etat nigérien.

Présentant le Programme d’investissements prioritaires (PIP) le Secrétaire permanent du G5 Sahel, Mamame Sambo Sidikou a indiqué que le Sahel se donne trois ans pour réussir et redonner espoir à ses 80 millions d’habitants avec les 40 projets structurants. « Changeons ensemble le destin du Sahel », a-t-il conclu.

La France, le Maroc, l’Italie, l’Arabie Saoudite, la Norvège, le Royaume Uni, les USA, l’Espagne, le Japon, l’Allemagne, le Luxembourg, le Canada, l’Union Européenne, l’OIF, la BID, l’OCI, l’ONU, la BADEA, l’Union Africaine, la CEDEAO, la BAD, Fonds Koweitienne pour le développement, la FAO, le BIT, Action contre la Faim et bien d’autres pays et institutions, ont promis à travers leurs intervenants respectifs, soit un appui technique dans divers domaines et/ou une enveloppe conséquente. Un communiqué final et une conférence de presse mettront un terme à cette conférence.














Par: DGCOM Le 06/12/2018 17:56



-->

Flash Infos

  • A l’initiative du Président du Nigeria, Président en exercice de la CBLT, un Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement a lieu aujourd’hui, à Abuja (Nigeria). Le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO y prend part.