Sécurité aux confins du Lac-Tchad

Sécurité aux confins du Lac-Tchad

Mercredi 17 octobre 2018, il est 08h toquante à la base militaire sergent-chef Adji Kosseï de N’Djaména, l’hélicoptère ayant à son bord le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO s’arrache du sol direction Kaïga-Kindjiria au Tchad. Cette zone lacustres des trois frontières est située respectivement à 18 Kilomètres du Nigéria, 14 du Niger et 170 de Bol, chef-lieu de la province du Lac.

Le Chef de l’Etat a été accueilli à sa descente de l’hélicoptère par le Gouverneur de la province du Lac, M. Mahamat Abali Salah. Il avait à ses côtés pour la circonstance, le chef d’Etat-major général des Armées (CEMGA), 1er adjoint le général Hamada Youssouf Mahamat Itno. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, chef suprême des armées passe en revue les troupes avant de serrer les mains de tous les officiers généraux déployés sur le terrain.

Le Mardi 09 octobre dernier, aux environs de 04h 30 du matin, une colonne de soldatesque de la nébuleuse Boko Haram à pied a attaqué une position avancée des vaillants soldats de l’armée nationale tchadienne à Kaïga-Kindjiria.

Dans leur réplique foudroyante,  les intrépides forces de défense et de sécurité ont passé de vie à trépas 62 éléments terroristes qui gisent sur place, dans trois fosses communes.  Côté ami, l’on a déploré la mort de 06 soldats tchadiens tombés glorieusement sur les champs d’honneur.

Une semaine très exactement, après cet accrochage, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO, chef suprême des armes descend personnellement sur le terrain pour remonter le moral des soldats et constater de visu la raclée infligée aux ouailles de Boko-Haram.

Aussitôt arrivée,  le Chef de l’Etat réunit les commandants de l’Armée de terre, de l’air, de la GNNT, le Directeur général de la Gendarmerie nationale ainsi que les chefs militaires de la zone de défense n°4 avec à leur tête, le chef d’Etat-major général des Armées (CEMGA) 1er adjoint. Cette rencontre a lieu en présence des ministres de la Défense nationale, Bichara Issa Djadallah, de l’Administration du territoire Ahmat Mahamat Bâchir et des proches collaborateurs militaires du Chef de l’Etat.

Le Chef suprême des armées IDRISS DEBY ITNO a  félicité les Forces de défense et de sécurité qui se sont montrés à la hauteur de leur mission. Il devait par la suite les invités à la vigilance accrue. Quand on est dans un théâtre d’opérations, l’on ne doit  pas dormir sur ses lauriers mais demeurer, vigilants en tout lieu et en toute circonstance.

L’ennemi peut profiter de la moindre inattention pour faire ses incursions. La guerre que nous menons au Lac contre  Boko-Haram, vous le savez tous,  n’est pas conventionnelle. Elle est asymétrique. Un seul mot : « moral haut » !, dira le chef suprême des armées à ses frères d’armes en opération dans le Lac.

En fin stratège militaire, le Chef de l’Etat a donné également des consignes sécuritaires devant permettre de restaurer la quiétude dans cette zone lacustre encastrée entre le Tchad, le Nigéria et le Niger. Il a ordonné le transfèrement du poste de commandement de la zone militaire n°4 de Bagassola à Kaïga-Kindjiria. Enfin, le Chef suprême des armées a instruit la hiérarchie militaire à procéder chaque année, à la relève des soldats se trouvant dans les zones d’opérations. C’est après ces instructions que le Président de la République a quitté  Kaïga-Kindjiria pour Bol, chef-lieu de la province du Lac où un accueil chaleureux lui a été réservé à son arrivée comme à son départ.




Par: DGCOM Le 17/10/2018 10:48