CBLT : CLOTURE DES TRAVAUX

CBLT : CLOTURE DES TRAVAUX

La conférence internationale sur le Lac Tchad a refermé ses portes hier, à Abuja. La session de haut niveau qui a mis terme à trois jours de travaux a vu la participation de cinq Chefs d’Etat, dont le Président de la République IDRISS DEBY ITNO.

Chefs d’Etat et de gouvernement ont entériné les conclusions des travaux des experts et des ministres. Cette décision est assortie d’une feuille de route qui intègre toutes les actions prévues dans un cadre cohérent, en créant une dynamique autour du projet de transfert des eaux du bassin du Congo vers le Lac Tchad. Dans une déclaration dite d’Abuja, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont réaffirmé leur engagement à collaborer et à faire un plaidoyer pour sauver le Lac ; et ce, avec le concours des Chefs d’Etat du Bassin du Congo qui de leur coté ont approuvé l’option du transfert des eaux de l’Oubangui. L’Union Africaine accepte de faire de ce dossier une préoccupation en l’insérant dans son agenda. La Banque Africaine de Développement (BAD) est appelée par les Chefs d’Etat à mettre en place un fonds de 50 milliards de dollars qui sera renfloué par les contributions des pays membres et les appuis des partenaires et donateurs qui sont vivement incités par le sommet à un accompagnement à la hauteur des enjeux.

S’agissant des principales décisions issues du sommet des Chefs d’Etat de la CBLT, il est à retenir qu’un nouveau secrétaire exécutif de la commission a été désigné, en la personne de Mahamane Issoufou. Cet ingénieur de nationalité nigériane remplace son compatriote Sanussi Imran Abdullahi arrivé en fin de mandat. La présidence tournante de la conférence des Chefs d’Etat revient aussi au Président nigérian Mahamadu Buhari.




Par: conseiller à la communication Le 01/03/2018 15:04